Votre Conseiller en Gestion de Patrimoine

Région Auvergne Rhônes-Alpes

Actionnariat salarié : qui est gagnant ?

Posté le : 13/11/2017

Les salariés ayant souscrit à une opération d’actionnariat salarié (augmentation de capital réservée ou cession d’actions), réalisée par les entreprises du SBF120 entre 2006 et 2011, ont été gagnants dans 78% des cas avec le dividende et la décote (sans tenir compte de l’abondement) alors qu’un actionnaire normal aurait été gagnant dans 68% des cas seulement.

Avec un taux d’abondement de 100%, les salariés auraient été gagnants dans 95% des cas au bout de 5 ans. Abondement et décote permettent de limiter sensiblement le risque pris par les salariés. Ces résultats sont conservateurs dans la mesure où ils partent du principe que le salarié cède ses actions au bout de 5 ans alors que rien ne l’y oblige.